Les Chroniques CD

Blues Magazine N°11

- Janvier 1999 -



Chroniques parues dans Blues Magazine n° 11 de


The Honeymen - "Nothing But The Devil !" - Night & Day - 4 Cds 

Avec The Honeymen, les frères Jazz délaissent provisoirement Doo the Doo pour une formation réduite (guitare, chant & harmonica) auquels s'ajoutent sur quelques titres un Dobro ou des percussions. Une configuration plus intimiste, qui exclut la facilité et qui nous sert sur un plateau des reprises parfaites de 32/20 Blues, Get Trough Today, You Don't Have To Go ou Low Trick. Ajoutez à cela une prise de son remarquable et vous aurez compris que "Nothing But The Devil" est un disque dont on a pas fini d'apprécier la compagnie.

Benoît Chanal


Duke Robillard - "Stritchin' Out - Live" - Dixiefrog / MSI - 4 Cds

Sous la houlette d'un Duke Robillard, au meilleur de sa forme, "Stretchin' Out - live" nous emmène au pays des grands guitaristes. Un album live, le premier du genre pour Duke Robillard, enregistré en novembre 1995 à Vancouver lors du "West Coast Tour" alors qu'il accompagnait le regretté Jimmy Witherspoon. Un album sur lequel on trouve des titres de Joe Turner, T.Bone Walker ou encore Albert Collins, mais aussi des originaux de Duke comme "Too Hot To Handle" et "Tell Me Why". Avec "Tretchin' Out" Duke Robillard nous propose un florilège de riffs et de chorus, pour notre plus grand plaisir. Un style tantôt Blues, tantôt Jump ou encore Swing, mais peu importe le qualificatif que l'on veut bien lui prêter, c'est une musique qui sonne juste, jouée de façon impeccable. Une heure de plaisir à consommer sans modération.

Emmanuel Roze


Ted Hawkins - "The Final Tour" - Evidence / Harmonia Mundi - 4 cds

Difficile d'éviter la comparaison. L'album "The Final Tour" de Ted Hawkins rappelle à plusieurs titres la période où sévissait un certain Kevin Coyne. Voix éraillée, écorchée vive, intonations à la limite de la disjonction. Et surtout une présence, une personnalité hors du commun. L'accompagnement à la guitare est disons minimaliste - comme cela fut le cas dans l'album "Margery Razor Blade" de Kevin Coyne - mais efficace. Très plaisant, intimiste, cet album s'écoute et se réécoute. En somme vous êtes assuré de passer une bonne heure en bonne compagnie. Quoi demander de plus...

Pascal Férré


Melvin Sparks -"I'm a'Gittar' Player" - Cannonball Records / Night& Day - 4 Cds

Aérien, léger, fluide, tels sont les arguments de cet album agréable à souhait et empli de feeling. Mr Texan annonce la couleur et d'entrée le jeu de guitare de Melvin Sparks vous emporte lentement mais sûrement vers un Jazz / Soul des meilleurs crus. Coloré, teinté, cuivré sans jamais faillir. La suite quant à elle coule d'une source dont seul Melvin Sparks a le secret et le doigté. Du beau travail...

Jean Jacques Stankewitsch


Elvin Bishop - "The Skin I'm In" - Alligator / Night & Day - 4 Cds

Voici un album qui va  faire plaisir aux fans de Blues, bien construit et aérien. Tout d'abord une belle entrée en matière avec "Right Now Is The Hour" qui vous accroche directement les neurones. Ensuite c'est une succession de titres qui s'enchainent avec toutjours cette fluidité. Elle vous transperce sans jamais être pesante. Mr Bishop réussit là, un album sympathique et très coloré. Nous attendons la suite avec impatience.

Jean Jacques Stankewitsch


Smokin' Joe Kubek - "Take Your Best Shot" - Bullseye - 4 Cds
 

Des rythmiques puissantes, fortes et vraies, parfois non sans rappeler le style de S. R. Vaughan ou de Gary Moore. C'est véritablement de totales harmonies dont nous pouvons parler à propos de la rencontre entre Smokin' Joe et Bnois king (featuring). Deux styles différents et pourtant accordés en tous points. Une voix offrant une gamme de mélodies tantôt Bluesy sur effet de feeling prononcé, tantôt Rock pur et dur. C'est avec beaucoup de plaisir que l'on se laisse tenter par les démons solos de Smokin' Joe. Un album pour le bien-être.

Benoît Mellado



Long John Hunter - "Ride With Me" - Alligator - Indispensable
 

Troisième album chez Alligator du grand Bluesman Texan qu'est Long John Hunter. Déjà "Border Town Legend" et surtout "Swinging From The Rafters" étaient très bons, dans la même lignée "Ride With Me" confirme le talent de Long John Hunter. Toujours la note juste ou au bon moment. Un style bien sûr Texan influencé par Albert Collins, et une voix qui colle superbement au reste. Il est de plus accompagné par un très bon pianiste (Erbie Bowser) et est rejoint par T. D. Bell sur "West Texas Homecoming". Une superbe section de cuivres complète le tout. Un bien bel album à écouter d'urgence.

Johann Astorg


retour