Les Chroniques CD

de Blues Magazine N°14

- Octobre 1999 -


Men In Blue - "We're Only Bluesmen" - Maggy Production - 4 Cds
 

Réunion de deux groupes, Abylene et Kashmir, dont il en est ressorti Men In Blue. Excellente formation "Made In France" de Blues électrique authentique, tendance SRV et Popa Chubby...si vous voyez ce que je veux dire ! Avec Big Joe Barret (Vocals et Rythm Guitar), Fred Chapellier (Lead Guitar), Abder Benachou (Basse), et Pat Machenaud (Drums). A eux quatre, ils ont collectionné les 1ères parties de Popa Chubby à Mick Taylor, en passant par Bernard Allisson, Lucky Peterson.... We're Only Bluesmen n'est qu'un Cd quatre titres de leurs compositions. L'album est prévu pour le dernier trimestre 99, et nous l'attendons avec impatience. Un seul petit reproche : la guitare rythmique est à mon goût un peu trop en avant. C'est sûrement une question de Mix ! Sinon, très bon groove, voix bien placée, guitares soignées, et quel son !! ces quatre hommes en bleu sont des Bluesmen, ils le chantent, ils le jouent, et c'est très bien comme ça.

Christian Le Morvan


ART 314 - "The race" - Bluesy mind / Musea - 4 Cds
 

Amateur de Blues Rock à gros son, "attention" : ART 314 (loi anti casseurs) pourrait bien donner un coup de fouet qui manque de nos jours au Blues français : ce quatuor originaire de Bordeeaux a su faire avec son dernier album (The race) ce que peu de groupes actuels sont parvenus à réaliser, du gros Blues Rock servi chaud, très chaud (à faire fondre un iceberg dans l'heure qui suit), sur fond de batterie claquant le tempo métallique tel un feu ardent sortant de l'enfer. Nos quatre mousquetaires ont la solide réputation d'avoir fait les premières parties de groupes réputés costauds (Little Bob Story, Dr Feelgood), écoutez (Trance Mission), Blues gros calibre aux guitares affûtées et poignantes et le puissant (Bo don't carry no trumpet player) à la Slide meurtrière, sans jamais faiblir. Ce magnifique album marque le grand retour au premier plan de ART 314 (belle machine parfaitement huilée). Bravo !

Jean Jacques Stankewitsch


Rag Mama Rag - "Rollin' Mill Stomp" - RagMa02cd - 4 Cds
 

Le ton est tout de suite donné, guitare Dobro, planche à laver et dés à coudre, çà va Raguer et Blueser du sol au plafond. Rag Mama Rag duo de choc venu d'outre Manche, vous invite au voyage sur les routes poussiéreuses de l'Amérique des années trente. Ashley Dow chanteur et guitariste de talent, passe avec aisance de la slide au picking à travers des auteurs tels que Blind Blake, Merle Travis ou Bukka White sans oublier Blind Boy Fuller. Que ce soit avec des titres comme "Nine Pound Hammer", "Sweet Jirvin' Mama" ou le traditionnel "Poor Boy" le plaisir de l'écoute reste permanent. Il est accompagné de sa femme Deborah au Washboard, à l'harmonica et percussions en tout genre. Ceci dit, une question se pose : comment en font ils autant en étant si peu......

Pascal Duplessier


Kelly Joe Phelps - "Shine eyed mister zen" - Rykodisc / BMI - Indispensable
 

Telle une vague qui vient s'éteindre sur la grève de la légèreté et de l'émotion, "Shine eyed mister zen" vous apportera cet air frais et rafraîchissant comparable à une brise d'un soir de fin d'été. Avec "Shine eyed mister zen" Kelly Joe Phelps nous offre un second album de haute volée et confirme qu'il fait oh combien partie des grands spécialistes de l'Open Tuning et du Blues savoureusement dosé. Un album qui propose 11 séquences composées et écrites pour l'essentiel par Kelly Joe Phelps lui-même. Seul à la guitare, la voix légère et mesurée qui laisse place au velouté du son chaud de sa guitare, Kelly Joe Phelps nous propose de plonger à ses côtés au sein du Blues Mississippi. Le soutien de Davis Mathis à l'harmonica sur la neuvième plage "Piece by piece" est le bienvenu. Vous préciser le titre qui mérite plus particulièrement votre attention ou votre écoute, ne me semble pas une chose raisonnable à faire, tellement l'ensemble de cet album est à consommer sans modération. 57' 49 d'un plaisir réel et sincère qu'il convient de faire partager au plus grand nombre de personne. Si tout comme moi, vous succombez à l'écoute de ce second album de Kelly Joe Phelps, alors procurez vous sans tarder l'album précédent "Lead me on" édité et distribué par Burnside Records. Vous posséderez ainsi, deux joyaux du Blues acoustique en Open tuning qui scintilleront de mille reflets dans votre vitrine de disques de Blues acoustique.

Emmanuel Roze


Stevie Ray Vaughan
"Texas Flood / Couldn't / Stand the eather / Soul to Soul / In Step" Epic / Sony Music -  4 Cds
 

Bonne initiative de la part de Sony Music qui grâce à la remasterisation (Technique digital utilisée pour nettoyer les bandes audio de leurs imperfections, tout en conservant le son d'origine), vient de rééditer les quatre seuls disques studio de SRV sortis de son vivant, avec en "Bonus" (faut bien attirer le chaland !!) une interview et deux ou trois inédits selon les CD's. Ces inédits sont des titres connus, mais sont-ils enregistrés de droite à gauche à l'occasion de conserts, ou récupérés en studios ? C'est bien de garder des vieux trucs ! Mais quel bonheur de retrouver ce guitariste texan d'une vertuosité ahurissante aux sons inimitables et pourtant si souvent copiés. Le dernier "guitar héros" du XXème siècle est mort lui aussi trop tôt le 27 Août 1990... La faute à un hélicoptère instable ! Pas grande chose à ajouter. Ces quatre joyaux sont si connus, qu'ils s'inscrivent parmi les chefs d'oeuvre du Blues/Rock Texan. Tous est bon je vous le dis !!! Vous n'y trouverez que des perles indispensables à la discothèque du parfait Bluesman. En plus, ils sont vendus "Nice Price"  (moins de 100 F le Cd), prix généralement constaté. Alors... pourquoi s'en priver ??

Christian Le Morvan


Hubert Sumlin - "I know you" - APO - 4 Cds
 

Le disciple de Howlin' Wolf a encore frappé, et fort. En effet son dernier disque est, dans l'ensemble, très bon. C'est surtout un très grand guitariste, inventif et plein de feeling (écoutez par exemple l'intro de "That's why I'm gonna leave you"). C'est un guitariste capable de jouer le Blues du Delta formidablement bien, écoutez surtout "Don't judge a book by the cover" où il joue tout seul. C'est, je pense, un des summums de l'album. Il est entouré d'un bon band avec notamment Carey Bell à l'harmo (ça aide !) et Jimmy D. Lane à la guitare. Néanmoins, la seule crititque concernerait la voix de Hubert Sumlin, en effet, "il est plus guitariste que chanteur" (sic !)...

Johann Astorg


Blues power song of Eric Clapton / Tangled up in Blues song of Bob Dylan
House Of Blues / Socadisc - 4 Cds
 

Socadisc vient de récupérer le grand label de Blues américan "House Of Blues" et distribue les deux dernières sorties de ce label, Blues Power (Eric Clapton) et Tangled up in Blues (Bob Dylan). Au début j'étais un peu circonspect (encore un tribute !), bien qu'il soit stipulé sur les pochettes "This Ain't No Tribute" ! Les dessins de ces pochettes sont morbides (Monstres, Têtes de mort, etc...), tout ça est un peu fouillis. Mais à la 1ère écoute, je suis tombé sur le... tellement c'est bon ! Le song of Eric Clapton : des titres bien connus de Clapton révisités, voir méconnaissables et majestueusement interprétés par : Larry Mc Cray, Koko Taylor, Otis Clay, Carl Weathersby, Buddy Guy, Bo Diddley, Joe Louis Walker et James Cotton, Honey Boy Edward, Otis Rush, Pinetop Perkins, Ann Peebles superbe interprétation de "Tears In Heaven", et un "Layla" original par Eric Gales. Idem pour le Song of Bob Dylan, où l'on nous rappelle que l'éducation musicale de Dylan passe d'abord par le Blues (Bukka White, Son House, Jimmy Reed), et là aussi de grands artistes ont enregistré des titres de Dylan d'une façon magistrale : Taj Mahal (magnifique !), Mavis Staples, Isaac Hayes sur une version de Lay Lady Lay à croquer !... R.L. Burnside, Luther Guitar Jr Johnson, John Hammond, James Solberg, Alvin"Youngblood" Hart, Léon Russel, The Holmes Brothers, Larry Mc Cray, The Band... que du beau monde !!! Je suis un fan de Clapton, mais sans hésiter le "song of Dylan" est à choisir en premier. Ecoutez le, vous m'en direz des nouvelles. En tous cas, deux très bons CD's. Prochaines sorties, un Song of Led Zeppelin et un live de Pete Townshend ; je vous en parlerai bien entendu.

Christian Le Morvan


The Robert Cray Band - "Take your shoes off" - Rykodisc / Harmonia Mundy - 4 Cds
 

Le nouvel album de Robert Cray marque un tournant musical dans sa carrière. Il nous offre un album très Soul et R&B avec une qualité musicale exceptionnelle. Robert Cray ne manque pas de vous glisser quelques soli de guitare d'une efficacité déconcertante ; il mêle simplicité, feeling et groove. On avait l'habitude d'entendre Robert Cray chanter le Blues mais rarement le R&B ; c'est bien dommage car son timbre de voix se prête incontestablement à la musique Soul et R&B. Voilà chose faite, l'album est véritablement un chef d'oeuvre et la couleur est annoncée dès le premier morceau "Love Gone To Waste".

Grégory Denis


Albert King et Stevie Ray Vaughan - "In Session" - Stax / Wea - 4 Cds
 

Quand deux monstres de la guitare se retrouvent en studio pour taper le boeuf, ça donne un album exceptionnel. C'est un disque historique dans l'histoire du Blues ou le maître donne une leçon à son apprenti qui toutefois est déjà un "guitare héros". On peut noter que Stevie a été très influencé par Albert King mais leur jeu est tout de même différent. Malgré la démarche commerciale des maisons de disques cet album est très intéressant et surtout absolument Blues.

Grégory Denis


Toni Price - "Low Down And Up" - Antones / Night & Day - 4 Cds
 

Une artiste purement et simplement. Le nouvel album de Toni Price à tous les atouts pour séduire le vaste public. Un album fouillé aux influences multiples qui vont de la Country au Blues en passant par le Pop et le Jazz. Tout y est, et l'authenticité des morceaux (de choix) vous entraîne par la voix de Toni Price, loin, très loin des sentiers battus.Des compositions solides qui ont le mérite de vous faire ressortir toute l'émotion de ce CD. De quoi passer un bon moment et méditer sur ce talent d'une fraîcheur incontournable. Bravo !

Jean-Jacques Stankewitsch


Kris Wiley - "Breaking The Rules" - Socadisc - 4 Cds
 

Superbe album de K.Wiley enregistré à L.A. et sorti en fin juillet. Guitaristre / Chanteuse au jeu impressionnant et efficace. Très influencée par S.R.V et A.Collins, "Iceman" est d'ailleurs dédié à ce dernier.Vous aurez déjà une idée du son des guitares. Voix très présente un peu à la Chissie Hynde des Pretenders et généralement comparée à Bonnie Raitt. Breaking The Rules est un disque très Blues / Rock où on ne s'endort pas. Kris Wiley est de cette nouvelle génération de Blues women qui n'a rien à envier à ses congénères génitalement opposés à qui même elle peut en montrer (de qualités musicales bien sûr). Huit titres sur onze morceaux sont composés par la dame. N'hésitez pas à vous procurer ce CD, cela vous permettra d'éviter la morosité de l'hiver très proche, en souhaitant bientôt un passage sur une scène française. Quarante minutes de plaisir garanti.

Christian Le Morvan


Peter Green Splinter Group - "Destiny Road" - Snapper - Music / Artisan Recording - 4 Cds
 

La bonne surprise de ce début d'été vient de Splinter Group avec le légendaire Peter Green qui sort un nouvel album studio de 12 titres, co-produit par le Splinter et Pete Brown (producteur de divers artistes dont Mick Jagger). Ce CD montre un réel retour en forme de Green, l'un des plus doués et des plus talentueux guitaristes de la fin des années 60 et surtout le leader du mythique Fleetwood Mac avec cette voix si particulière et si envoûtante. D'ailleur, en parlant du Fleetwood, ce disque n'est pas sans rappeler cette époque (celle des débuts sans les filles) Blues/Pop, très planant avec de belle nappes de claviers (Merci Roger Cotton même si l'on sait que le vrai leader est Nigel Watson, ceux qui ont vu le Splinter sur scène me comprendront) le père Peter est porté à bout de bras par tout le groupe. Néanmoins, c'est très beau et Green est bien dedans et c'est là l'essentiel. C'est le meilleur album du Splinter, aujourd'hui. Franchement, laissez vous bercer par ce disque et je ne dis pas ça que par nostalgie même si j'ai eu l'impression de rajeunir de 30 ans !

Christian Le Morvan


retour