James Sugar Boy, auteur du standard de la Nouvelle Orléans, Jock A Mo, est décédé. James Crawford a écrit Chock a Mo en 1953 pour le carnaval de la Nouvelle Orléans. Il est édité en 1954 chez Checker Records, filiale de Chess, sous le nom de Jock A Mo, Leonard Chess n'ayant pas bien compris le titre. Ce morceau, connu de tous, est facilement reconnaissable à son écoute, a été popularisé sous le nom de Iko Iko par The Dixie Cups en 1965, puis par Dr John, the Greatfull Dead, Zachary Richard, les Neville Brothers, the Bell Stars, etc.

James Crawford est né le 12 octobre 1934 à la Nouvelle Orleans, ou il apprend le piano et le trombone. Il forme un groupe, The Chapaka Shawee, avec lequel il se produit dans les clubs de la région. En 1963, lors d'un contrôle par la police sur la route de Monroe, où il allait donner un concert, il reçoit un coup de crosse sur le crâne. Il tombe dans le coma et perd une partie de ses facultés durant 2 ans. Il arrête alors de se produire sur scène, reprend des études, travaille dans le bâtiment mais continue de chanter à l'église. En 1995, grâce à Davell Crawford, son petit-fils musicien, il apparaît sur le CD de Davell, Let Them Talk. Il remonte ensuite sporadiquement sur scène avec Davell Crawford. James Sugar Boy est décédé le 15 septembre 2012 après une courte maladie. Il avait 77 ans.