Le célèbre club parisien de Jazz qui rassemble tous les amateurs de bonne musique n’est plus à présenter.
Le New Morning est créé en 1981 à l’emplacement d’une ancienne imprimerie du Parisien Libéré rue des Petites Écuries par Eglal Fahri, une amatrice de Jazz d’origine égyptienne.
Eglal Fahri naît au Caire le 8 avril 1922 sous le nom d’Egla Zananiri.

 

Son père est avocat. Après une licence en Sciences Sociales, elle épouse en première noce le photographe Pierre Boulat ce qui lui permet d’obtenir la nationalité française. Elle épouse en 1961 Ibrahim Farhi, un industriel issu d’une grande famille juive du Caire. Après la guerre des 6 jours et la défaite de l’Égypte, ils s’exilent tous deux à Paris en 1966, où ils travaillent comme journalistes. En 1977, Eglal Fahri se rend à Genève pour l’ouverture d’une salle dédiée au Jazz nommée le New Morning et dirigée par ses deux beaux fils, Alain et Daniel Fahri. L’établissement suisse ferme en 1980 et est importé à Paris. À l’heure où beaucoup pensent à leur retraite (elle a alors 59 ans), Eglal Fahri en prend la direction. Elle fera de cette nouvelle salle, un club connu du monde entier, où les plus grands noms du Jazz, du Blues, et de la musique afro-américaine se sont produits. Eglal Farhi, qui avait passé la main pour la direction du club à sa fille Catherine en 2010, est décédée le 25 septembre 2019 à Neuilly. Elle avait 97 ans.

Eglal FahriEglal Fahri et Coco Robicheau © collection Eglal Fahri