Nous avions parlé il y a quelque temps d’Henry Gipson (Cf Blues Mag N° 92), car un petit futé avait eu l’idée de piquer les guitares de ce vieux Bluesman âgé alors de 98 ans. Henry Gipson était le tenancier du Gip’s Place, un juke joint qu’il avait ouvert en 1952 et qui n’a jamais cessé de fonctionner depuis. C’est le dernier Juke Joint en activité dans l’Alabama.


Henry Gipson est né le 6 janvier 1920 à UnionTown, dans l’Alabama, où il grandit. Il devient cheminot et travaille durant 25 ans à l’usine Pullman-Standard de Bessemer en Alabama. Lorsqu’il abandonne le travail d’usine, il devient fossoyeur et achète même le cimetière de Pine Hill en banlieue sud-ouest de la ville de Bessemer qu’il exploite jusqu’à ces dernières années. Henry Gipson est passionné de Blues et musicien lui-même à temps partiel. Jeune guitariste il est agressé par le Ku Klux Klan qui lui brise la main de sorte qu’il est obligé de réapprendre complètement à jouer. Plus tard, il est frappé par la foudre… Dans les années 40, il organise des barbecues et des concerts dans sa cour pour permettre aux voisins de se distraire le samedi soir. Au fil des mois, le garage est investi, des tôles y sont rajoutées pour étendre le toit, une scène surélevée y est rajoutée en 1952 et l’endroit devient alors le Gip’s Place. Ce Juke Joint qui a vu passer Keith Richards des Rolling Stones et Jimmy Page de Led Zeppelin a toujours été ouvert malgré quelques soubresauts. Un incendie en 2011 détruit une partie des installations et Henry Gibson qui habitait sur place peut s’échapper des flammes de justesse. Divers matériels sont néanmoins restés dans les flammes, notamment une guitare donnée par Chuk Berry. En 2013, bien que la ville de Bessemer signale sur ses plaquettes destinées aux touristes le Gip’s Place comme étant un lieu incontournable, le conseil municipal fait fermer l’établissement pour cause de défaut de licence. La police intervient un mardi… Des milliers de fans de blues du monde s’insurgent sur les réseaux sociaux, des centaines manifestent devant la mairie… Le Juke Joint est ré ouvert dès le vendredi… En juin 2019, Henry Gibson est hospitalisé et il question que le Juke Joint ferme. La famille qui avait délégué la tenue du lieu à un gestionnaire externe, reprend la main pour maintenir le Gip’s Place ouvert. Malheureusement la santé de l’artiste ne s’améliore pas et Henry « Gip » Gibson s’est éteint le 8 octobre 2019. Il avait fêté ses 99 ans en janvier dernier.

 

henry Gip2