News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

Le 30 janvier dernier marquait le 41e anniversaire du Delta Blues Museum de Clarksdale. Connu de tous les amateurs de Blues, ce musée niché au cœur du haut lieu du Blues que constitue la petite ville du Mississippi, expose entre autres objet typique de la culture Blues, la célèbre Muddy Guitar dont parlait Billy Gibbons de ZZ top, dans le dernier BLUES Mag. Le musée est fier de sa collection d’objets exposés, collection qui s’agrandit d’année en année, mais aussi de son programme d’éveil et de perfectionnement à la musique destinés aux jeunes.

Comme chaque année l’industrie du disque américaine a organisé sa soirée de remise des Grammy Awards, récompenses octroyées par vote des multiples membres de la Recording Academy. Cette 62e édition s’est tenue au Staples Center de Los Angeles le 26 janvier dernier. Parmi les 84 différentes catégories qui vont du Rap à la Pop, en passant par la Country, la Dance/Electro et le Classique, seules quelques-unes concernent notre musique de prédilection. En voici les gagnants 2020.

Kermit Stokes a occupé pendant plus de 60 ans la scène de Blues de l’état du Wisconsin. Artiste très influent de la région, Stokes est resté complètement inconnu des scènes françaises puisqu’il répugnait malheureusement à voyager. Kermit Stokes naît à Carthage dans le Mississippi où il développe ses talents musicaux à l’église. Il arrive au début des années cinquante à Milwaukee, ville située au nord de Chicago où la scène Blues est très active. Stokes travaille dans une aciérie, mais après une grave blessure au dos, il doit quitter son job. Sa passion restant le blues il développe son jeu de guitariste chanteur et anime au fil des années la scène blues des clubs de la ville, avec le groupe Eugene & The Soul Gang, et les groupes de musiciens blancs auxquels il participe.

Baker a grandi dans la région de Baton Rouge, en Louisiane, où il apprend à jouer le Blues, à lire la musique et à jouer aussi du jazz. Il migre en 1961 à New York et intègre l’orchestre de l’Apollo Theater. Il accompagne ainsi tous les artistes qui se produisent dans cette salle renommée. Sa réputation de musicien et de leader vient aux oreilles de Marvin Gaye qui lui propose d’intégrer son groupe, et de partir en tournée.

Le label de Blues de Chicago qui a édité des dizaines de disques de Blues traditionnel, de Gospel et de Jazz, a fêté ses 40 ans d’existence en novembre dernier. Il publie à cette occasion un coffret de 4 cd dédié à au compositeur producteur Cadillac Baby qui fut une des figures de l’histoire culturelle et musicale du Chicago des années cinquante. Le fondateur d’Earwig, Michaël Frank, a consacré 7 années à rassembler cet héritage dispersé pour préparer ce coffret comprenant 101 titres et un livret de 128 pages. Cadillac Baby est né Narvel Eatmon en 1914 dans la campagne de Cayuga, au Mississippi.

Nous avions parlé il y a quelque temps d’Henry Gipson (Cf Blues Mag N° 92), car un petit futé avait eu l’idée de piquer les guitares de ce vieux Bluesman âgé alors de 98 ans. Henry Gipson était le tenancier du Gip’s Place, un juke joint qu’il avait ouvert en 1952 et qui n’a jamais cessé de fonctionner depuis. C’est le dernier Juke Joint en activité dans l’Alabama.

La borne de Buddy Guy dont la disparition avait fait l’objet d’une brève dans le Blues Mag 94 a été retrouvée quasiment indemne. Cette borne inaugurée en décembre 2018 à Lettsworth, commune où Buddy Guy est né en 1936, avait disparu en mai 2019 après qu’elle ait été mise à terre lors d’un accrochage par une voiture.

Beverly Guitar Watkins était une fabuleuse guitariste par son style et l’énergie qu’elle déployait dans son jeu, ce qui lui permettait d’en remontrer à bien des Jimmy Hendrix ou des Stevie Ray Vaughan en herbe.
Beverly Watkins est née le 6 avril 1939 à Atlanta, capitale de la Georgie. Alors qu’elle n’a que 3 mois, sa maman meurt et elle est élevée par ses grands-parents maternels qui sont métayers, dans le village de Commerce situé à 70 km au nord d’Atlanta.