News

 

Cette page rassemble les informations sur le Blues recueillies sur Internet ou transmises à BLUES Magazine. Elles sont affichées par ordre chronologiques de parution. Les archives rassemblent les principales informations recueillies.

Les dates de manifestation font l'objet d'une page spécifique accessible en utilisant le lien du menu situé dans la colonne droite. 

 

 

Le pianiste virtuose avait joué avec les plus grands, Little Walter, Muddy Waters, Howlin'Wolf, BB Kin, David Honey Boy Edwards, sans jamais atteindre leur renommée, sans doute parce qu'Aaoron était employé le jour pour la ville de Chicago et qu'il ne jouait que le soir.

Aaron Moore est né le 11 février 1918 dans une plantation près de Greenwood dans le Mississippi. Il apprend les bases du piano par sa maman qui était professeure de musique.

Robert Chick Willis, connu aussi sous le nom de The Stoop Down Man, était le cousin du chanteur de blues ballades Chuck Willis, créateur du célèbre C. C. Rider. Après son service militaire au début des années 50, Robert accompagne son célèbre cousin, ce qui lui donne l'occasion de faire ses premières armes en tant que chanteur et d'apprendre la guitare. En 1956, il gagne un concours et enregistre son 1er single You're Mine.

Bobby Parker était un guitariste chanteur de soul‑blues connu pour ses enregistrements dans les années 50 et 60. Vétéran du Chitlin Circuit, il a à son actif principalement deux tubes de rythm&blues, Blues Get Off My Shoulder (1958) et Watch Your Stepp (1961). Watch Your Stepp a été repris par Jefferson Airplane et par Santana, et son thème à la guitare est repris aussi par Led Zepplin dans leur titre Moby Dick. Robert Lee Parker est né le 31 aout 1937 à Lafayette, en Louisiane et grandi à Los Angeles.

Adolphus est né le 5 juin 1944 à Birmingham dans l'Alabama. Son père, mineur, décède deux mois avant sa naissance. Il grandit à Luverne une petite ville près de Montgomery où il travaille dans les plantations dès l'âge de 12 ans. Il écoute les radios qui diffusent du blues dans la région et découvre Chuck Berry et BB King. En 1962 il s'installe avec sa maman à Pittsburgh, en Pennsylvanie, où il trouve rapidement un travail comme plongeur. Il fait la connaissance de George Benson, son ainé d'un an déjà installé dans la musique, avec qui il apprend la guitare. Il rejoint rapidement le group de Benson, The All Stars, pour y tenir la basse.

À l’âge où beaucoup songent à décrocher, d'autres entament peut‑être une nouvelle carrière. Après avoir travaillé dans l’industrie du bois pendant des décennies, Leo Welch a enregistré à l’âge de 81 ans son 1er disque de Gospel et de Blues, Sabougla Voices, chez Big Legal, une marque de Fat Possum. Leo Welch a appris la guitare lorsqu’il était enfant. Doué d’un talent indéniable, il s’est toujours produit au sein de différents groupes dans les pique‑niques et les soirées. Il n’a cependant jamais réussi à se faire embaucher par de musiciens connus, et les découvreurs de talent qui ont arpenté le Mississippi au fil des années, n’ont pas eu la chance de tomber sur lui. Faute d’argent pour se déplacer à Memphis, il a même raté une audition avec B. B. King… Il reste maintenant à son producteur à rattraper le temps perdu : le 1er disque prévu pour janvier 2014 sera suivi d’un deuxième qui est déjà programmé pour l’automne 2014.

Bien qu'il ne soit pas un artiste de Blues, nous ne pouvons pas ignorer la disparition de Lou Reed, guitariste du Velvet Underground, groupe de Rock qui a marqué la fin des années 60.

Les médias ont beaucoup parlé de l'artiste à la personnalité complexe et tourmentée, dont les angoisses se retrouvaient dans ses textes. Lou Reed, qui n'a jamais eu de grand succès commercial au contraire de ses contemporains comme David Bowie, sauf peut être Walk on the Wild Side de 1972, est décédé le 27 octobre 2013 des suites de complications d'une transplantation du foie faite en avril 2013.

Chicago reste le berceau du Blues dans l'esprit de bon nombre d'amateurs de la musique du diable, et le festival de Blues de la ville attire des milliers de fans chaque année. Un Musée National du Blues verra cependant le jour l'année prochaine, non pas à Chicago, mais à St Louis, pas très loin de l'arche en acier qui caractérise la cité. Les promoteurs du projet ont défendu que St Louis apparaît plus longuement ancrée dans l'histoire du Blues que Chicago, puisque la ville a inspiré le St Louis Blues que W. C. Handy à composé en 1912, et que les musiciens du Mississippi en migration vers le nord sont passés à St Louis avant d'arriver à Chicago.