Texte et photos © Jérôme Tournay

Nous sommes la veille de la St Valentin 2019, et Manu Lanvin nous invite pour un evenement tout particulier.

C'est la sortie de son nouvel album Grand Casino et, pour l'occasion, un bateau mouche a été entièrement redecoré en endroit de débauche, de jeux d'argents, et prêt à recevoir la musique du Diable.

 

Des tables de jeux, Black Jack et Roulette sont disponibles pour les invités, ainsi qu'un tatoueur et un barbier. Des serveurs s'évertuent à nous servir le meilleur des champagnes, et quoi de mieux comme cadre pour la sortie de cet album que la ville de Paris elle-même, en passant devant ses plus beaux monuments ?

 

Manu Lanvin Grand Casino 3

 

C'est donc devant Notre Dame, le musée d'Orsay ou encore la Tour Eiffel de nuit que résonneront les notes de Manu Lanvin pour ce show case très original.

La peniche est bondée et elle affiche d'ailleurs complet depuis plusieurs jours il est impossible de se procurer une place que ce soit par les réseaux officiels ou non. Et le public est amassé devant la petite scène qui va recevoir l'évenement : 2 h 30 de Manu Lanvin and the Devil Blues en très grande forme, accompagnés par des guests tous plus talentueux les uns que les autres, à l'image d'ailleurs du nouvel album lui même qui aligne les collaborations internationales de qualité. Le groove pur Blues et Rock de Manu prend d'emblée le public qui ne se fait pas prier pour mettre l'ambiance.

Manu Lanvin Grand Casino 2

La première partie du show est consacrée aux premiers albums. On entendra, avec plaisir, le Boogie Wild Wild West avec un Pascal Bako Mikaelian de feu à l'harmonica. On retrouvera également les tubes de Blues Booze & Rock'n Roll, ainsi qu'un meltin' pot du meilleur de ce que le groupe sait envoyer en live, un Red House endiablé avec des solos à travers le public, ou encore en fin le Summertime poisseux, mi Jazz, mi Rock, dont seul le Devil Blues a le secret. Les guests défilent, puis c'est le nouvel album que l'on entend, le très réussi Come On Down résonne sous les ponts de Paris et fait vibrer la Seine, puis c'est Paul Personnne lui-même que l'on aperçoit venir se préter au chant et à la guitare sur l'utlime titre de l'album Laissez chanter le Diable, un duo avec Manu Lanvin qui est une réussite totale, approuvée en live par le public qui, pour la plupart, découvre ce titre. La soirée est chaude et la péniche se rapproche de l'embarquadaire comme pour montrer que la fin du show arrive. Que neni ! Manu rempile pour 5 titres en rappel et enfonce le clou de ce showcase réussi.

Un grand Bravo à l'organisation et au style unique de cette soirée. Du panache comme on l'aime, surtout lorsqu'il est déployé par Manu Lanvin & the Devil Blues !